objectif zéro papier

Au cours de la dernière décennie, l’explosion du volume des informations a engendré l’ère du tout numérique, qui aurait vocation à supplanter le papier réputé nocif pour l’environnement. Selon un discours majoritairement admis, une feuille imprimée implique l’abattage d’un arbre alors que le numérique est propre et sans nuisance.
 
Cette opposition manichéenne entre les deux technologies se traduit-elle dans l’organisation des entreprises ? Loin s’en faut. Afin de gérer l’accroissement exponentiel de leurs échanges internes et externes, de concilier leurs différents besoins d’impression et de transmission d’informations, les entreprises se trouvent confrontées à des choix complexes d’organisation, dans un objectif de compétitivité, de performance et de RSE.
 
Pour les marques membres du SNESSII, fortes d’un savoir-faire unique dans la gestion de l’information digitale et imprimée, les deux technologies sont complémentaires et ne doivent aucunement être mises en opposition. Si chacune d’entre elles possède forces et faiblesses, leur usage mal maîtrisé peut avoir un impact négatif sur un plan écologique comme économique. Dès lors, trouver un point d’équilibre est une nécessité.
 
Les marques du SNESSII s’engagent en tant qu’expertes pour accompagner les entreprises dans la gestion de leur capital informationnel en conciliant bonnes pratiques et efficacité économique (…)
 

Lire la suite et télécharger le livre blanc du SNESSII

.