Selon l’édition 2016 du baromètre du numérique, les usages associés à l’internet mobile s’envolent en France. Cette nouvelle donne implique de placer ce type de support au cœur des dispositifs, qu’il s’agisse de l’environnement de travail des collaborateurs, de l’expérience client ou encore des échanges réalisés au sein d’écosystèmes (données et visuels extraits de notre nouvelle étude : Les apports du cloud aux projets mobiles).
 
Les projets mobiles se multiplient et gagnent en complexité
Tirés par des besoins de plus en plus exigeants, les projets mobiles croissent et gagnent en complexité. Les enjeux associés sont d’ailleurs multiples tant en amont en matière de développement applicatif (sites web à adapter, applications spécifiques à développer…), qu’en aval lors du déploiement et de l’exploitation.
Les nombreuses problématiques (multiplicité des devices et systèmes d’exploitation, patrimoine applicatif hétérogène et peu « mobile compliant », contexte de forte sécurisation…), à traiter par ailleurs dans des délais de plus en plus courts, demandent aux entreprises d’adapter leurs approches.
Dans ce contexte, le recours au cloud computing apparaît comme une voie pertinente pour aller plus vite et mieux répondre à ces challenges.
 
Les 6 apports du cloud computing aux projets mobiles
Forts de nombreux entretiens réalisés auprès de décideurs métiers et IT, les analystes de MARKESS ont identifié 6 apports que le cloud peut fournir aux entreprises pour faciliter la conduite de leurs projets mobiles :
– Analyser les données et contenus saisis ou remontés via les mobiles
– Authentifier les utilisateurs et groupes d’utilisateurs
– Faciliter l’intégration et les échanges de données entre différents environnements
– Simplifier le démarrage des projets
– Réduire les délais
 

Lire la suite pour en savoir plus