https://comarketing-news.fr/les-dirigeants-restent-le-principal-frein-a-la-transformation-digitale/

D’après les résultats d’une étude mondiale, si les décideurs informatiques sont prêts à révolutionner l’environnement du travail, les dirigeants d’entreprises semblent plus sceptiques face à la transformation digitale et sont les premiers à freiner cet élan…
 
L’enquête commanditée par Fuze révèle ainsi que la dynamique de la transformation digitale se heurte à la vision archaïque des cadres dirigeants qui confinent le département informatique à une fonction de réduction de coûts et à la gestion des outils existants.
 
Des équipes informatiques sous-exploitées
Cette enquête indique que 94 % des décideurs IT estiment que la transformation digitale devrait être au coeur de leur mission (84 % en France), 47 % souhaitent que les cadres dirigeants encouragent l’équipe informatique à innover pour mener l’entreprise vers la réussite (37 % en France).
Cependant, aujourd’hui encore, 44 % des décideurs IT (31 % en France) sont évalués selon leur aptitude à réduire les coûts, le département IT devant réduire les dépenses d’environ 12 % au cours des 5 prochaines années.
L’équipe informatique consacre actuellement 78 % de son temps à gérer les plateformes IT et à résoudre les problèmes des utilisateurs (85 % en France) et ne consacre que 13 % de son temps à innover (7 % en France).
Cependant, la plupart des décideurs IT entrevoient de nombreuses opportunités pour libérer leurs équipes des contraintes opérationnelles quotidiennes et nombreux sont ceux qui initient déjà des changements.
Pour ce faire, 81 % des décideurs IT interrogés ont déjà désigné un expert Cloud (84 % en France) et 57 % d’entre eux cherchent activement à réduire la prolifération des applications (58 % en France).
 
A l’horizon 2020, et au-delà, les décideurs IT voient l’arrivée de la « génération Applis » – ces ados qui n’ont jamais connu un monde sans smartphone ni accès à Internet – comme une bonne chose. Ces derniers sont porteurs de changement dans le monde du travail.
Trois quarts des décideurs IT estiment que les plus jeunes favoriseront l’innovation dans le monde du travail (62 % en France). 82 % des collaborateurs actuellement en poste (93 % en France) reconnaissent même que la nouvelle génération apportera une bouffée d’air en matière de technologies.
 
Les grandes tendances qui ressortent de ce rapport :
La montée en puissance de collaborateurs hyper connectés et mobiles
83 % des collaborateurs n’estiment pas utile d’être au bureau pour être productifs (87 % en France) et 43 % pensent qu’ils seraient plus productifs chez eux qu’au bureau (47 % en France). Les collaborateurs considèrent la flexibilité du travail comme un impératif.
 

Lire la suite pour en savoir plus